Des migrants dans la Manche tentant d'atteindre l'Angleterre. Crédit : Préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord
Des migrants dans la Manche tentant d'atteindre l'Angleterre. Crédit : Préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord

Pour la seule journée de mardi, neuf opérations de secours ont été organisées dans la Manche pour récupérer des migrants qui tentaient de rejoindre les côtes anglaises. Au total, 292 personnes ont été ramenées à terre. Elles ont été remises à la Police aux frontières.

Un total de 292 migrants, qui tentaient de rejoindre l'Angleterre en traversant la Manche dans des embarcations, ont été secourus et ramenés sur la côte française dans la seule journée du mardi 2 novembre, a annoncé mercredi la préfecture maritime.

Dans la nuit de lundi à mardi, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a été informé que de "nombreuses embarcations se trouvaient en difficulté au large du Nord et du Pas-de-Calais", indique dans un communiqué la préfecture de la Manche et de la mer du Nord, qui précise que "les opérations se sont poursuivies dans la journée du 2 novembre".

Dans un premier temps, 108 personnes ont été secourues par un remorqueur de la Marine nationale lors de trois opérations de sauvetage.

>> À (re)lire : Les migrants de Calais déterminés à traverser la Manche malgré la "militarisation de la frontière"

Un autre sauvetage, mené par la SNSM de Dunkerque (société nationale de sauvetage en mer) a permis de sortir de l’eau 32 personnes. Une 3e opération menée cette fois par la SNSM de Calais a porté secours à 33 migrants.

Puis le reste des opérations se sont enchaînées au large. En tout, au cours de 9 interventions, 292 personnes seront ramenées à terre. Tous ont été pris en charge par les pompiers et la Police aux frontières (PAF).

Un homme porté disparu

D'autre part, les autorités françaises ont également reconnu qu'un homme était porté disparu depuis plusieurs jours. Il serait mort, lundi 25 octobre, "après être tombé de son bateau dans l’eau" alors que deux hommes somaliens ont, eux, pu être secourus, avait expliqué le correspondant local de la BBC.

Selon la préfecture de la Manche, "les sauveteurs ont porté secours à une embarcation en difficulté" et les naufragés ont alors "signalé un homme à la mer", qui n'a pas été vu par les secours.

Depuis fin 2018, les traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l'eau.

Selon le préfet maritime Philippe Dutrieux, quelque 15 400 migrants ont tenté la traversée entre le 1er janvier et le 31 août, dont 3 500 ont été "récupérés en difficulté" dans le détroit et ramenés sur les côtes françaises.

Les traversées de la Manche constituent un point de tension entre la France et le Royaume-Uni. Le gouvernement britannique accuse les Français de ne pas mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour empêcher les embarcations de migrants d'atteindre les côtes anglaises. 

En 2020, les traversées et tentatives de traversées avaient concerné quelque 9 500 personnes, contre 2 300 en 2019 et 600 en 2018.

 

Et aussi