Environ 1 000 migrants ont atteint l'Angleterre jeudi 11 novembre. Crédit : préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord
Environ 1 000 migrants ont atteint l'Angleterre jeudi 11 novembre. Crédit : préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord

Alors qu’un nouveau record d’arrivées en Angleterre a été observé jeudi, avec le débarquement d’environ 1 000 migrants, les autorités françaises ont annoncé vendredi la disparition de trois personnes dans la Manche. Les recherches menées la veille pour les retrouver n’ont pas permis de les localiser, indique la préfecture maritime.

Le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage "a été informé en début de matinée [jeudi 11 novembre, ndlr] que deux kayaks avaient été trouvés à la dérive, au large de Calais, par la gendarmerie nationale", a expliqué jeudi soir la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord dans un communiqué. "Deux naufragés ont pu être récupérés par la vedette Eulimène de la gendarmerie nationale et déposés à Calais. Malheureusement les naufragés ont indiqué que trois personnes étaient portées disparues", poursuit le communiqué.

Un remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage, un hélicoptère de la Marine nationale et un canot avaient été engagés, mais "malgré les moyens déployés, les trois personnes n'ont pas pu être retrouvées".

Les recherches infructueuses ont été interrompues jeudi à la tombée de la nuit et ne devaient pas reprendre vendredi, a ajouté la préfecture.

La journée de jeudi a été particulièrement intense dans la Manche. Le temps calme a poussé de nombreux exilés à prendre la mer en direction des côtes anglaises. Selon le ministère britannique de l’Intérieur, environ 1 000 personnes sont arrivées en Angleterre, ce qui constitue un nouveau record. Le précédent avait été établi le 3 novembre avec le débarquement de 853 migrants, rapporte la BBC.

Dans le même temps, les forces françaises ont effectué plusieurs opérations de sauvetage. Cinquante-deux exilés, dont deux enfants, en difficulté dans le détroit, ont été ramenés dans le nord de la France dans la nuit de mercredi à jeudi.

Près de 30 000 tentatives ou réussites de passages depuis le début de l'année

Les traversées de la Manche connaissent un net rebond cette année. D’après les chiffres du préfet du Pas-de-Calais, 29 360 personnes ont essayé de rallier l’Angleterre par la mer entre janvier et fin septembre, contre 8 404 l’an dernier. Environ 22 000 ont réussi à rejoindre les côtes britanniques.

>> À (re)lire : "J’essaie de monter sur les canots au dernier moment, gratuitement" : les migrants prêts à tout pour gagner l’Angleterre

En parallèle, trois exilés ont déjà perdu la vie et quatre ont disparu depuis le début de l’année dans ce bras de mer très dangereux en raison de la densité du trafic et des forts courants.

Le dernier en date remonte au 4 novembre quand le corps d'un migrant avait été retrouvé dans une embarcation de 3,5 mètres remplie d'eau sur une plage de Wissant (Pas-de-Calais), aux côtés de deux personnes en état d'hypothermie sévère. La veille, un exilé avait aussi trouvé la mort, un autre avait été porté disparu et près de 800 personnes avaient été secourues en mer à la suite du naufrage de plusieurs embarcations.

Londres a une nouvelle fois accusé Paris de perdre le contrôle de la situation et de ne pas mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour empêcher les migrants de prendre la mer.

 

Et aussi