Le Maroc, qui est visible depuis le centre de sauvetage de Tarifa, ne se trouve qu'à 14km des côtes espagnoles. Crédit : InfoMigrants
Le Maroc, qui est visible depuis le centre de sauvetage de Tarifa, ne se trouve qu'à 14km des côtes espagnoles. Crédit : InfoMigrants

Ces quatre derniers jours, les autorités marocaines ont secouru 352 migrants en détresse au large du royaume chérifien. Les exilés, dont la plupart sont originaires d'Afrique de l'ouest, avaient pris place sur des canots pneumatiques, des kayaks ou des jets-ski.

Entre samedi 18 décembre et mardi 21 décembre, les autorités marocaines ont intercepté le long de leurs côtes 352 migrants, majoritairement originaires d’Afrique de l’ouest. Ils se trouvaient en difficulté en Méditerranée dans des embarcations de fortune, a indiqué l’agence de presse MAP, citant une source militaire.

Ces exilés tentaient de rejoindre le sud de l’Espagne à bord de canots pneumatiques, de kayaks ou même de jets-ski. Parmi eux se trouvaient 23 femmes et neuf mineurs, toujours d’après la même source.


Le sud de l'Espagne n'est situé qu'à 14 kilomètres du nord du Maroc. Crédit : InfoMigrants
Le sud de l'Espagne n'est situé qu'à 14 kilomètres du nord du Maroc. Crédit : InfoMigrants


Les personnes secourues ont reçu des soins à bord des navires de la Marine, puis ont été acheminées vers les ports marocains les plus proches. Elles ont ensuite été remises à la gendarmerie pour les procédures d’usage, selon la formule consacrée.

Plus de 37 000 migrants ont atteint l'Espagne cette année

Lundi, la police marocaine a annoncé avoir arrêté depuis le début de l’année 12 231 candidats à l’immigration clandestine et démantelé 150 réseaux de passeurs.

Ces chiffres portent uniquement sur les opérations policières anti-immigration et ne concernent pas les interceptions en mer de migrants se dirigeant vers l'Espagne, effectuées, elles, par la Marine.

Les services de sécurité ont également saisi "752 documents de voyage falsifiés, 67 bateaux pneumatiques et 47 moteurs, ainsi que 65 véhicules suspectés d’être utilisés à des fins d’immigration illégale d’individus", indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

>> À (re)lire : Plus de 140 migrants africains et asiatiques secourus par la Marine marocaine

Selon des chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur, 37 385 migrants au total, en grande partie en provenance du Maroc, sont arrivés par la mer en Espagne (dans la péninsule ainsi que dans les archipels des Baléares et des Canaries) entre janvier et mi-décembre 2021. Soit une légère baisse (-1,7%) par rapport à la même période en 2020.

Les départs des côtes marocaines vers l'Europe, notamment vers les îles Canaries, se sont récemment multipliés, via des routes maritimes dans l'Atlantique, malgré le renforcement des contrôles.

Ces traversées restent extrêmement dangereuses. Selon des estimations fin septembre de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 2021 a été l'année la plus meurtrière, avec au moins 1 025 morts sur la route migratoire vers l'Espagne.

 

Et aussi