Une femme avec des enfants au camp de réfugiés de Kara Tepe, sur l'île de Lesbos, le 25 novembre 2021. Crédit : AP
Une femme avec des enfants au camp de réfugiés de Kara Tepe, sur l'île de Lesbos, le 25 novembre 2021. Crédit : AP

En Grèce, le durcissement progressif de la politique migratoire, rend de plus en plus difficile le travail de nombreuses ONG. Conséquence indirecte, ce mercredi 22 décembre, une grève a touché l'association du Conseil grec pour les réfugiés, dont plusieurs dizaines d’employés sont sur le point d’être licenciés.

Avec notre correspondant à Athènes, 

Une grève touche mercredi 22 décembre l’une des principales ONG grecque d'aide aux réfugiés. La raison : le licenciement imminent de 40 employés d’ici la fin de l’année. Le Conseil grec pour les réfugiés est une organisation née dès la fin des années 1980, dont l’objectif est la défense des droits des réfugiés et des demandeurs d’asile.

>> À (ré)écouter : Grèce: la politique de la porte fermée

Cette grève met en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les ONG grecques qui viennent en aide aux migrants, notamment en raison de la baisse de leurs financements jusque là gérés par le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR). Une avocate croisée à Lesbos expliquait que beaucoup d'humanitaires sur l'île étaient aujourd’hui à la recherche d’un nouvel emploi.

Depuis plusieurs mois, le HCR ne gère plus les affaires migratoires du pays. C'est pourtant lui qui depuis 2015 gérait en grande partie le financement d’un certain nombre d'associations d'aide aux migrants en Grèce. Mais aujourd'hui, alors que la situation migratoire est considérée comme "stabilisée" par Athènes, le pays a décidé de reprendre en main le dossier migratoire et de gérer lui-même les financements de l'ONU à destination des ONG.

Depuis plusieurs mois, certaines associations voient donc leur subventions se réduire, ce qui explique en partie les vagues de contrats non renouvelés ou les licenciements qui touchent à présent le Conseil grec pour les réfugiés.

 

Et aussi