Les bateaux utilisés pour la traversée de l’Atlantique s’entassent sur l’île de Grande Canarie. Crédit : Reuters
Les bateaux utilisés pour la traversée de l’Atlantique s’entassent sur l’île de Grande Canarie. Crédit : Reuters

Les services de secours espagnols ont porté secours, mercredi, à plus de 300 personnes qui tentaient de rejoindre l’archipel des Canaries à bord d’embarcations de fortune. Selon l’ONG Caminando fronteras, 18 personnes ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’île de Lanzarote.

Il n’y a pas un jour sans sauvetage au large de l’archipel espagnol des Canaries. Mercredi 26 janvier, les services de secours espagnols ont procédé au sauvetage de 319 personnes qui se trouvaient en difficultés, dans des embarcations de fortune. Deux cents trente-six hommes, 59 femmes et 24 enfants se trouvaient à bord de six embarcations, dont l’une comportait 120 personnes.

Les rescapés ont été emmenés vers les îles de Lanzarote et Grande Canarie. Dix personnes, dont une femme, ont été dirigées vers des centres de santé mais elles n’étaient pas en danger, souligne Reuters.

De son côté, l’association Caminando Fronteras a accusé les secours espagnols de ne pas avoir répondu aux signaux de détresse d’une embarcation qui se trouvait, mardi 25 janvier, à environ 80km de Lanzarote lorsqu’elle a fait naufrage.

Selon la radio espagnole SER, Caminando fronteras a reçu un appel de détresse du bateau après que celui-ci a quitté la côte d'Akhfennir (Maroc) pour se diriger vers les îles Canaries. "Vingt-sept personnes se trouvaient à bord, vingt-cinq subsahariens et deux du Bangladesh. Il y avait aussi sept femmes et un enfant", détaille la radio.

L’association assure avoir prévenu les services de secours dès la réception du premier signal de détresse du bateau à 17 heures. Mais ces derniers ont mis plusieurs heures à réagir et n’ont atteint l’embarcation en difficulté qu’à 23 heures. Neuf personnes ont alors pu être secourues mais les 18 autres passagers sont toujours portés disparus.

Demande d’enquête

Caminando fronteras demande l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur ce drame. L’association a envoyé des questions sur les circonstances des événements au Défenseur des droits espagnol et a "notifié le drame à la Commission permanente d'enquête sur les accidents et incidents maritimes", a précisé SER. 

La route des Canaries était très empruntée au début des années 2000, avant d'être laissée de côté au profit de la Méditerranée. Mais le renforcement des contrôles en mer au nord de l'Afrique a eu pour conséquence la réactivation de cet itinéraire en 2020

>> À (re)lire : Canaries : plus de 600 migrants débarquent dans l’archipel espagnol en trois jours

Au total, 22 316 migrants sont arrivés illégalement aux Canaries en 2021, contre 23 271 l'année précédente. Caminando fronteras a déclaré que plus de 4 400 migrants, dont au moins 205 enfants, ont disparus en mer en tentant de rejoindre l'Espagne en 2021, soit plus du double du chiffre de 2020 et le plus grand nombre depuis que le groupe a commencé à comptabiliser les disparus sur cette route en 2018.

 

Et aussi