Valérie Pécresse, candidate de la droite à l'élection présidentielle française. Crédit : Reuters
Valérie Pécresse, candidate de la droite à l'élection présidentielle française. Crédit : Reuters

Contrairement aux chiffres avancés, dimanche, par Valérie Pécresse, la candidate LR à l'élection présidentielle française, ce sont moins de trois millions de ressortissants étrangers qui sont entrés dans l'Union européenne, selon les chiffres de la Commission européenne.

Dimanche 6 février 2022, Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle française a affirmé, sur France 5, que : "40 millions de migrants sont entrés dans l’Europe cette année [en 2021, ndlr] sans passer par les points de passage autorisés". 

Selon les informations publiques de l’agence Eurostat, il apparaît que Valérie Pécresse a largement grossi les chiffres. Loin des "40 millions" annoncés par la candidate, ce sont, en réalité, 2,7 millions de ressortissants étrangers qui sont entrés sur le sol européen. Ces chiffres remontent à 2019, les dernières données disponibles sur Eurostat, qui ne précise pas quelle est la proportion de sans-papiers parmi ces personnes.

Ces 2,7 millions de ressortissants étrangers représentent 0,6 % de la population européenne, estimée à 450 millions. Parmi eux, 545 000 sont entrés en Espagne, 209 000 en Italie et 188 000 en France (toujours en provenance de pays tiers, donc).

200 000 franchissements illégaux de frontières en 2021, selon Frontex

D’autres chiffres, plus récents, peuvent aussi contredire les affirmations de Valérie Pécresse. Selon Frontex, l’agence de surveillance des frontières de l’Europe, il y a eu 200 000 franchissements illégaux de frontière en 2021, contre 125 000 en 2020.

D'un point de vue plus général, sur les 450 millions de personnes vivant dans l’UE au 1er janvier 2020, 23 millions (5,1 %) étaient des ressortissants de pays tiers.

Selon le Parisien qui a contacté l'équipe de campagne de Valérie Pécresse, la candidate est allée "un peu vite". Elle évoquait en réalité les "39 millions de personnes qui ont franchi l’espace Schengen sans aucun contrôle en 2021", concède son porte-parole Robin Reda. Ce chiffre est tiré d’une interview accordée par Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures, à nos confrères du Figaro. "L’an dernier, 39 millions de personnes sont arrivées dans l’espace Schengen sans avoir été contrôlées dans la base de données SIS", explique-t-elle.

Mais le fichier SIS n'a rien à voir avec les migrations. Il cible en Europe les personnes recherchées en vue d'une arrestation ou d'une extradition. Il peut s'agir de touristes, de résidents de l'UE comme de ressortissants de pays tiers.

 

Et aussi