Sept migrants avaient été retrouvés morts fin janvier dans leur embarcation (image d'archives). Crédit : Sea Watch International
Sept migrants avaient été retrouvés morts fin janvier dans leur embarcation (image d'archives). Crédit : Sea Watch International

Un Égyptien, soupçonné d'être un passeur, a été arrêté après la mort de sept migrants au mois de janvier, a annoncé, samedi, la police italienne. Les sept personnes avaient péri de froid en tentant la traversée de la Méditerranée alors que les conditions climatiques étaient très mauvaises.

Un homme, présumé passeur, a été arrêté en Italie, a annoncé, samedi 19 février, la police italienne. Cet Égyptien de 38 ans a été interpellé après la mort de sept migrants qui ont péri de froid en mer, fin janvier, en raison des très mauvaises conditions climatiques.

Identifié grâce aux témoignages des survivants du voyage, l’homme est soupçonné d'avoir organisé, à partir de la Libye, cette traversée de la Méditerranée pour 287 personnes sur un bateau de 16 m de long, en dépit de conditions particulièrement dangereuses, puisque la mer était mauvaise et les températures inférieures à zéro.

>> À (re)lire : Selfies en pleine mer : des influenceuses tunisiennes traversent la Méditerranée et font scandale avec leurs vidéos TikTok

Lorsque les passagers ont été secourus par les garde-côtes italiens, le 25 janvier dernier, la plupart des passagers souffraient d'hypothermie. Sept d'entre eux, des Bangladais, en sont morts, en raison de "conditions de voyage inhumaines", selon la police.

Après le drame, le maire de Lampedusa, Salvatore Martello, a déploré une "énième tragédie". "Une fois de plus, nous pleurons des victimes innocentes […] Ici, nous faisons notre part, mais le gouvernement italien et l’Europe semblent avoir oublié Lampedusa", a déclaré l’édile à Raï News.

Les survivants, eux, ont été répartis entre le centre de santé et le seul centre d'accueil de l’île après avoir subi des tests de détection du Covid-19. Surpeuplée, la structure, qui peut accueillir 250 personnes, en abrite actuellement plus de 600.

Passeur condamné en 2011

Selon la police de la ville sicilienne d'Agrigente, le trafiquant présumé avait déjà été condamné en Sicile comme passeur de clandestins en 2011, sans donner plus de détails.

Le froid et le mauvais temps en mer ne semblent pas avoir découragé cette année les migrants qui tentent de rejoindre l'Europe par la mer, dont 10 570 sont arrivés depuis le début de l'année. Au moins 229 sont morts dans leur tentative.

>> À (re)lire : Plus de 28 000 personnes ont traversé la Manche en 2021, un record

En ajoutant ceux qui sont arrivés par voie terrestre, un total d'au moins 11 986 migrants ont débarqué en Europe depuis le début de l'année, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

Et aussi