© LOUISA GOULIAMAKI/AFP | Des réfugiés ukrainiens embarquent dans un train pour Varsovie à la gare de Przemysl, près de la frontière ukraino-polonaise, le 7 mars 2022. (image d'illustration)
© LOUISA GOULIAMAKI/AFP | Des réfugiés ukrainiens embarquent dans un train pour Varsovie à la gare de Przemysl, près de la frontière ukraino-polonaise, le 7 mars 2022. (image d'illustration)

C’est un deux poids - deux mesures qui se confirme… Comme tous les autres réfugiés, les Ukrainiens ont bien du mal à pouvoir rentrer sur le territoire britannique. Alors que l’ensemble des pays européens ont mis en place une protection temporaire. Mesure d’exception qui permet non seulement l’accès au logement, mais aussi l’emploi, la scolarité et la santé, Londres maintient une position très restrictive, et impose des visas. 

ACCENTS D'EUROPE 12-04-22


À la mi-avril, seuls 12 000 réfugiés ukrainiens avaient pu franchir la Manche, même si 42 000 visas ont été accordés. Dans le sud de l’Angleterre, Marie Billon a rencontré une famille anglaise qui justement se bat contre toutes les difficultés administratives pour accueillir une famille ukrainienne. Reportage.

 

Et aussi