Des embarcations utilisées pour traverser la Manche au port de Douvres, en Angleterre. Crédit : Picture alliance
Des embarcations utilisées pour traverser la Manche au port de Douvres, en Angleterre. Crédit : Picture alliance

Un Soudanais de 32 ans a écopé d'un peu plus de cinq ans de prison ferme par un tribunal du nord de la France pour avoir acheté une vingtaine de bateaux entre le 1er mai et le 1er juillet 2021, destinés aux exilés traversant la Manche. L'homme avait déjà été condamné pour des faits similaires en août 2020.

Le tribunal de Boulogne-sur-Mer, dans le nord de la France, a condamné cette semaine un Soudanais à un peu plus de cinq ans de prison pour sa participation à un réseau de passeurs, a indiqué la Voix du Nord.

Abdulnasser Abdulkarim, âgé de 32 ans, avait été interpellé le 1er juillet 2021 à Calais au volant d’un véhicule transportant quatre canots destinés à des exilés souhaitant rejoindre l’Angleterre. Il était recherché par les autorités depuis le 15 mai.

>> À (re)lire : "Des commerciaux" des traversées vers l'Angleterre : un trio de passeurs condamné à de la prison ferme en France

À cette époque, une embarcation de migrants est interceptée dans la Manche avec neuf migrants à son bord. Les investigations conduisent la police sur la piste d’un homme qui assure avoir vendu son bateau à un individu d’origine africaine dont il détient le numéro de téléphone.

Le propriétaire de la ligne téléphonique est identifié et localisé. Il s’agit d’Abdulnasser Abdulkarim, qui a résidé un temps sur la Côte d’Opale et qui participe activement à un réseau de passeurs. L’homme avait déjà été inculpé à de la prison ferme pour les mêmes faits en août 2020.

Évasion lors de sa garde à vue

Deux jours après son arrestation, le 3 juillet 2021, pendant sa garde à vue, le Soudanais se plaint de douleurs abdominales. Il est alors transporté à l’hôpital de Calais d'où il réussit à s’échapper. Sa cavale prendra fin le 22 février 2022.

>> À (re)lire : Traversées de la Manche : pour contourner les restrictions, les passeurs ont recours à des bateaux en provenance de Chine

En plus de sa peine de cinq ans d’emprisonnement pour aide aux passages de migrants vers l’Angleterre avec l’achat d’une vingtaine de bateaux dans toute la France entre le 1er mai et le 1er juillet 2021, le Soudanais a écopé de huit mois supplémentaires pour son évasion. Par ailleurs, il lui est interdit de résider sur le territoire français.

Les traversées de la Manche ont fortement augmenté ces dernières années. En 2021, environ 28 500 personnes ont atteint les côtes britanniques sur des embarcations de fortune, contre 8 400 en 2020. Depuis janvier, ce sont déjà plus de 4 000 migrants qui ont rejoint le Royaume-Uni via la Manche.

 

Et aussi