Macron a été réélu pour un second mandat, le 24 avril 2022. Crédit : Reuters
Macron a été réélu pour un second mandat, le 24 avril 2022. Crédit : Reuters

Certains ont suivi avec anxiété les résultats de la présidentielle française, d’autres étaient persuadés de sa réélection… Les étrangers de France, en situation régulière ou non, contactés par InfoMigrants, sont tous unanimes : le second mandat de Macron est une victoire "rassurante" face à une candidate d'extrême-droite jugée "dangereuse" et "obsédée par l'immigration".

À chaque message reçu, on sent le soulagement. "Je suis tellement rassuré, je pense que les Français ont fait le bon choix", confie Issa*, un Sénégalais de 23 ans qui a suivi avec appréhension les résultats du second tour de la présidentielle, dimanche 24 avril. "Je suis vraiment content. Je ne voulais pas que Le Pen passe, j’avais peur de ça. Elle est dangereuse. Vive la République, vive la France !", lâche-t-il en riant au téléphone.

>> À relire : "Je ne peux qu’avoir peur d’une candidate comme Le Pen" : l’extrême-droite aux portes du pouvoir inquiète les étrangers en France

L’enthousiasme de ce jeune étranger, détenteur d’un titre de séjour depuis moins d’un an, est partagé par Mohamed, un Égyptien, lui aussi régularisé depuis peu. "On est rassurés pour les cinq années à venir", explique ce père de famille, marié à une Française. "J’ai regardé les élections hier, et ce qui m’a stressé en revanche, c’est le discours d’Éric Zemmour [autre candidat d’extrême-droite, ndlr] après la victoire du président sortant. Il a dit qu’il fallait continuer à se battre pour rendre la France aux Français. C'est affolant !"

"Je ne m'attendais pas à ce qu'autant de jeunes soutiennent l'extrême-droite"

Issa et Mohamed ne comprennent "vraiment pas" ce genre de discours anti-immigrés quand eux ont tout fait pour s’intégrer, obtenir des papiers, un travail et qu'ils paient aujourd'hui des impôts. "Pour être honnête, je ne m’attendais pas à ce qu’autant de jeunes soutiennent l’extrême-droite. Je pensais que seuls les gens âgés votaient pour ce parti. Apparemment pas. Elle a eu 13 millions de voix !", s'exclame Mohamed. Jamais, en effet, l’extrême-droite n’avait réuni autant de votes sous la Ve République. Un citoyen sur quatre inscrit sur les listes électorales a voté pour la candidate du Rassemblement national. Quant à la répartition des voix des jeunes Français : 51% des 25-34 ans ans ont voté pour Macron contre 49% pour Marine Le Pen.

>> À relire : Que proposent Macron et Le Pen sur l'immigration ?

"Pourtant, être jeune, normalement, ça rime avec ouverture d’esprit, avec écologie, avec union des Français. Ça prouve qu’il y a un vrai problème", continue Mohamed qui vit en France depuis plus de 15 ans. "Après un tel score, je me dis que je vais faire le maximum pour obtenir la nationalité française dans les prochaines années. Pour me protéger administrativement. Et puis, parce que je me sens Français."

"Ca veut dire qu’aujourd’hui, 42% des Français partagent les mêmes idées qu’elle…"

Pour Alia, jeune Tunisienne, sans-papiers en France, l’échec de Marine le Pen lui permet de "respirer". "Evidemment que je suis rassurée", confie la jeune femme qui est sous le coup d'une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). "Macron, c’est un président ouvert aux cultures étrangères. Il est tolérant, pas comme Marine Le Pen", affirme-t-elle. Mais le score de la candidate d'extrême-droite l’inquiète pour l’avenir. "Ca veut dire qu’aujourd’hui, 42% des Français partagent les mêmes idées qu’elle…"

Paul*, un Ivoirien qui a longtemps connu la rue et les galères de régularisation s'alarme aussi de ce score historique. "Marine Le Pen est en boucle sur les étrangers. Je me sentais menacé, c’est vrai, même si j'étais sûr que Macron allait repasser".

Paul est père de famille et il a un statut particulier : parents d’enfants réfugiés. Ses deux filles, des jumelles actuellement en CE1, ont obtenu une protection internationale mais pas lui. "Je ne sais toujours pas si son programme [d’expulsion des personnes en situation irrégulière] était réellement faisable mais je suis content que les Français n’aient pas pris ce risque. Je ne veux pas être expulsé. Macron, lui, au moins, il n'est pas obsédé par les migrants".


"Si j’avais pu voter, j’aurais choisi sans hésiter Mélenchon"

Issiaga, de son côté, regrette Jean-Luc Mélenchon. "Entre Emmanuel et Marine (sic), je préfère évidemment Emmanuel", témoigne ce Guinéen, qui a obtenu le statut de réfugié en France il y a 2 ans. "Mais si j’avais pu voter, j’aurais choisi sans hésiter Mélenchon. Je vous dis ça parce que j’ai lu tous les programmes des candidats". Il ajoute qu’il ne regrette pas l’élection de Macron "qui a passé un mandat difficile avec la pandémie mondiale" mais espère que ce second mandat lui permettra "de partager plus équitablement les richesses entre les Français".

"Franchement, je ne comprends pas qu’on puisse voter pour Marine Le Pen", explique encore ce passionné de politique sans même aborder la thématique migratoire. "Malgré ce qu’elle a dit, elle aurait tout fait pour sortir de l’Union européenne". Contrairement à 2017, Marine Le Pen n'a pas mentionné la sortie de la France de l'UE dans son programme de 2022.

"Elle veut entamer un divorce avec l’Allemagne, un allié européen de toujours, elle a parlé de sortir de l’Otan, une aberration pour une grande puissance comme la France, elle parle d’interdire le voile dans les lieux publics sans même penser aux soulèvements que cela pourrait créer", conclut-il. "Et le pire de tout, selon moi, elle ne propose rien sur l’écologie, alors que c’est le sujet essentiel du moment".

*Les prénoms ont été modifiés.

 

Et aussi