La frontière entre la Hongrie et la Serbie. Crédit : Reuters
La frontière entre la Hongrie et la Serbie. Crédit : Reuters

Une personne a été tuée et au moins six autres blessées, samedi, en Serbie, près de la frontière hongroise, au cours d'un échange de tirs entre plusieurs groupes de migrants. La fusillade a eu lieu dans une forêt, dans les environs de Subotica. Une adolescente de 16 ans figure parmi les blessés.

Une fusillade a éclaté, samedi 2 juillet, dans le nord de la Serbie, dans une forêt des environs de Subotica. Un migrant a été tué et au moins six autres, dont une adolescente de 16 ans, ont été blessés par des tirs.

Les autres blessés étaient âgés de 20 à 30 ans et n'avaient pas de papiers d'identité, a déclaré aux médias le maire de Subotica Stevan Bakic. La police a bloqué l'accès à la forêt où les tirs ont eu lieu, à un kilomètre de la frontière hongroise. Le ministre serbe de l'Intérieur Aleksandar Vulin s'est rendu sur les lieux.

>> À (re)lire : Dans les Balkans, le passage des migrants représente près de 50 millions d’euros par an pour les passeurs

Selon des médias, la fusillade a opposé des migrants afghans et pakistanais, vraisemblablement à propos du trafic auquel se livrent les passeurs pour faire franchir la frontière aux exilés vers la Hongrie, pays membre de l'Union européenne (UE).

Des plus en plus d'Indiens sur la route des Balkans

La Serbie se trouve sur la route des Balkans empruntée par les migrants en provenance du Proche-Orient, d'Asie et d'Afrique qui cherchent à gagner l'Europe occidentale. Bien que cet itinéraire soit moins fréquenté que lors de la crise des migrants en 2015, des dizaines de milliers de personnes traversent chaque année la région. Fin avril, le site du Courrier d'Europe centrale rapportait que 2 570 migrants avaient été arrêtés en Hongrie et renvoyés en Serbie au cours d'une même semaine.

>> À (re)lire : "On m'a forcé à ramper comme un bébé", Jalal raconte son expulsion de Hongrie

Devant la difficulté de passer en Croatie depuis la Bosnie ou bien en Hongrie depuis la Serbie, de plus en plus de migrants ont commencé, en 2021, à emprunter la route de la Roumanie, plus à l'est. Mais, même s'ils parviennent parfois à atteindre la Hongrie, beaucoup sont renvoyés en Serbie, un pays non-membre de l'Union européenne.

La route des Balkans est, depuis 2015, empruntée majoritairement par des personnes originaires de l'Afghanistan, du Pakistan et de la Syrie. Mais, selon les autorités serbes, un nombre grandissant de ressortissants indiens a tenté de rejoindre clandestinement l’Union européenne ces derniers mois. Pour eux, la Serbie est une destination privilégiée, puisqu'ils y sont exemptés de visa.

 

Et aussi