Des migrants arrivent à Douvres après avoir traversé la Manche, le 14 avril 2022. Crédit : Reuters
Des migrants arrivent à Douvres après avoir traversé la Manche, le 14 avril 2022. Crédit : Reuters

Le flux d'arrivées de migrants ne se tarit pas cet été. Près de 500 exilés ont été récupérés dans la Manche par les autorités britanniques, en début de semaine. Au total, presque 14 000 exilés ont atteint les côtes anglaises depuis le début de l'année.

Les traversées de la Manche ne faiblissent pas. Près de 440 migrants ont été récupérés en une seule journée par les autorités britanniques après leur départ des côtes françaises, lundi 11 juillet. Ils étaient à bord de 15 canots, selon la presse britannique.

Tous les rescapés devraient être transférés dans le nouveau centre de Manston, un site militaire reconverti en lieu d'hébergement. Il est situé dans le Kent (sud de l'Angleterre) et remplace le centre de Tug Haven dont le bail a pris fin le 31 janvier et où les conditions de vie y avaient été décriées de nombreuses fois.

Selon les chiffres de la BBC, ce nouveau sauvetage porte à plus de 13 700, le nombre de personnes ayant traversé la Manche et atteint l'Angleterre depuis le début de l'année 2022..

Côté français, les autorités ne restent pas les bras croisés et tentent quotidiennement d’empêcher les départs. Mais l'immensité de la zone côtière à surveiller ne permet pas d'appréhender les petits canots qui partent souvent de nuit, silencieusement et rapidement. La semaine dernière, 166 migrants en détresse ont été secourus lors de plusieurs opérations. Certains se trouvaient en état d'hypothermie et un exilé a dû être évacué par hélicoptère à l’hôpital.

Cette série particulièrement rapprochée de sauvetages intervient au moment où Europol annonçait le démantèlement d'un important réseau de passeurs implanté dans plusieurs pays d'Europe.

Moins de passages via l'Eurotunnel, réputé infranchissable

Malgré les multiples moyens mis en œuvre par les autorités françaises pour empêcher les exilés de prendre la mer – caméras, drones, augmentation des patrouilles sur les plages – les tentatives de traversée de la Manche ont atteint cette année un niveau record. Entre le 1er janvier et le 13 juin 2022, "777 événements de traversées et tentatives de traversées en 'small boats' impliquant 20 132 candidats ont été recensés", selon le ministère français de l'Intérieur. C’est 68 % de plus qu’en 2021, à la même période.

La raison principale de cette hausse des traversée s’explique par l’ultra-surveillance de l’Eurotunnel, passage autrefois privilégié par les migrants, devenu quasiment infranchissable. Beaucoup se sont ainsi tournées vers la mer pour tenter d’atteindre les côtes britanniques. "Ce que l'on voit le plus souvent maintenant, ce sont des embarcations semi-rigides qui peuvent contenir entre 20 et 40 personnes ", avait indiqué à InfoMigrants Véronique Magnin, porte-parole de la préfecture de la Manche et de la mer du Nord. "

D’après elle, il y a d'ailleurs "des traversées quasiment tous les jours". Et ce, malgré les annonces de renvoi à lautre bout de l'Afrique. Fin avril, Londres a inscrit dans la loi sa réforme très controversée du droit d’asile qui prévoit notamment le transfert de migrants à plus de 6 000 km de là, au Rwanda.

 

Et aussi