Un canot à la dérive au large des Canaries (image d'illustration). Crédit : Reuters
Un canot à la dérive au large des Canaries (image d'illustration). Crédit : Reuters

Deux personnes, dont une enfant de quatre ans, ont péri en tentant de rejoindre l’archipel des Canaries. Leurs corps ont été retrouvés à bord d’une embarcation de migrants, repérée par un bateau de pêche au large de l'île de Lanzarote jeudi.

Nouveau drame sur la route des Canaries. Deux personnes, dont une enfant de quatre ans, ont été retrouvées mortes à bord d'une embarcation de migrants au large de l'île de Lanzarote, dans l'archipel espagnol, ont indiqué vendredi 15 juillet les services de secours. 

La veille, un bateau de pêche, qui avait repéré l’embarcation de fortune, s'était approché pour venir en aide aux exilés. C’est alors que l'équipage a remarqué que deux personnes à bord étaient décédées, ont précisé les garde-côtes espagnols à l'AFP.

>> À (re)lire : Les Canaries n’arrivent plus à faire face aux arrivées de mineurs isolés dans l’archipel

Au total, 27 personnes avaient embarqué sur ce bateau de fortune au départ des côtes africaines.

Un exilé a été évacué par hélicoptère car il "souffrait d'une douleur dans la poitrine", ont ajouté les garde-côtes.

Davantage de femmes et d'enfants sur la route des Canaries

La proportion de femmes et d'enfants empruntant cette dangereuse route migratoire entre les côtes ouest-africaines et les Canaries, archipel situé au large du nord-ouest de l'Afrique, est en augmentation, selon des ONG. 

En mars 2021, la mort d'une petite fille malienne de deux ans après plusieurs jours d'agonie dans un hôpital des Canaries avait provoqué une vive émotion en Espagne. Elle avait fait la traversée aux côtés de sa mère et de sa sœur depuis le continent africain sur une embarcation de fortune transportant 52 migrants. Selon la presse locale, elle avait été victime d'un arrêt cardiaque lors de la traversée à cause de son état d'hypothermie. 


Entre le 1er janvier et le 15 juillet, 9 308 migrants sont arrivés aux Canaries, soit 27 % de plus que sur la même période l'an dernier, selon le ministère espagnol de l'Intérieur. 

Les arrivées ont toutefois reculé à partir de la mi-mars, à la suite de la normalisation des relations diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, d'où partent la plupart de ces migrants.

>> À (re)lire : "Je me voyais déjà mort" : Serge, exilé congolais, raconte sa traversée pour les Canaries

En 2021, ce sont plus de 40 000 migrants, provenant en grande partie du Maroc, qui sont arrivés par la mer en Espagne continentale ainsi qu'aux Canaries et dans l'autre archipel espagnol des Baléares.

Selon le Haut-commissariat des Nations unies (HCR) 1 153 personnes sont mortes ou ont disparu l'an dernier sur la route des Canaries. Le bilan de l'ONG Caminando Fronteras, qui est régulièrement contactée par les canots de migrants en détresse et les familles d'exilés, est lui plus élevé. Les humanitaires ont comptabilisé 4 404 migrants morts ou disparus en 2021 au cours de leur traversée pour tenter de rejoindre l'Espagne, soit deux fois plus qu'en 2020.

 

Et aussi