La garde civile intervient auprès d'une embarcation de migrants au large d'Almeria, en Espagne. (photo d'archives). Crédit : Heroes del Mar/Facebook
La garde civile intervient auprès d'une embarcation de migrants au large d'Almeria, en Espagne. (photo d'archives). Crédit : Heroes del Mar/Facebook

La police espagnole a indiqué avoir repêché, dimanche et lundi, sept corps qui flottaient dans la Méditerranée, sur la côte sud-est du pays. Il s’agit probablement de migrants ayant tenté la traversée en mer pour rejoindre l'Europe.

Les corps de sept personnes, probablement migrantes, ont été repêchés au large des côtes espagnoles, a indiqué la police du pays, lundi 29 août. "La garde civile remonte sept corps sans vie au large d'Alicante et de Murcie", dans le sud-est du pays, qui "flottaient dans l'eau dans l'après-midi du dimanche 28 août et la matinée du lundi 29", a annoncé la police dans un communiqué. 

Les cadavres ont été emmenés à l'institut médico-légal afin que soit réalisée "une autopsie pour déterminer les causes de la mort, le sexe, l'âge et éventuellement leur nationalité".

>> À (re)lire : "Cela fait presque un an, et on n’a pas de nouvelles" : témoignage de Bilel, Algérien, dont le frère a disparu en mer 

Il "semblerait", poursuit le communiqué, que ces personnes soient "d'origine nord-africaine", qu'elles avaient "quitté leur pays d'origine" et "naviguaient dans une embarcation de fortune". 

Sauvetage d’un homme seul à bord d'un bateau 

Samedi, un homme qui voyageait seul à bord d'un bateau de six mètres de long, sans moteur et à la dérive, a par ailleurs pu être sauvé un peu plus au nord de cette zone, vers Cabo de la Nao. La police enquête pour tenter de savoir s'il y a un lien entre ce bateau et les sept corps repêchés, tous retrouvés sur la route migratoire empruntée pour rallier l'Algérie à l'Europe. 

>> À (re)lire : Algérie - Espagne : les migrants pris en tenaille de la suspension du traité d'amitié

Malgré les dangers liés à la traversée et les nombreuses expulsions, beaucoup d’Algériens, poussés par la morosité économique dans le pays et le peu de perspectives, continuent à prendre la mer pour gagner l’Europe. Entre le 1er janvier et le 15 août, 16 378 migrants sont arrivés par la mer en Espagne. 

Même distante de seulement 200 à 250 km par endroits, la route qui part d’Algérie pour l’Andalousie reste très dangereuse et des morts ainsi que des disparus y sont régulièrement recensés. Le 8 août, six personnes sont mortes dans le naufrage de leur embarcation à Hammamet, sur la côte ouest d’Alger. Les passagers de ce bateau à moteur pensaient rallier le sud de l’Espagne en quelques heures.

 

Et aussi