RFI/Bruno Faure | Le poste-frontière de Menton, le 13 février 2017, lors de la visite de Marine Le Pen.
RFI/Bruno Faure | Le poste-frontière de Menton, le 13 février 2017, lors de la visite de Marine Le Pen.

Depuis le début de la crise migratoire en Europe, les tensions s'exacerbent dans les Alpes-Maritimes, département frontalier avec l’Italie. Cette frontière est officiellement fermée depuis novembre 2015, mais de fait, certains exilés parviennent à la franchir, parfois au péril de leur vie. Une situation ambigüe qui déclenche la colère de ceux qui craignent un afflux massif de réfugiés. La colère aussi de ceux qui veulent les accueillir sur le sol français. Rediffusion du 6 mars 2017.



Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi