Image d'archives de l'Aquarius dans le port de Catane. Crédit : Charlotte Boitiaux
Image d'archives de l'Aquarius dans le port de Catane. Crédit : Charlotte Boitiaux

Depuis le mois d'août, plusieurs navires humanitaires ont cessé leurs opérations de sauvetage en Méditerranée. InfoMigrants fait le point sur la situation au large des côtes libyennes.

Seuls trois navires patrouillent actuellement en Méditerranée pour mener des opérations de sauvetage : Le Sea-Eye et le Seefuchs (de l’ONG Sea-Eye), et l’Aquarius (de l’ONG SOS Méditerranée). Ils sont tous à quelques kilomètres des côtes libyennes. Le Vos Hestia (de l’ONG Save the children) devrait également arriver dans cette zone dans l’après-midi. L’Open Arms (de l’ONG Open activa pro arms), est actuellement stationné à Lampedusa, en raison du mauvais temps. Dès que les conditions météorologiques s’amélioreront, le navire reprendra la route en direction des côtes libyennes.

Depuis début septembre, le Phoenix de l’ONG Moas a suspendu ses opérations de sauvetage en Méditerranée. Le navire est désormais en Asie pour venir en aide à la minorité musulmane, les Rohingyas, qui fuit la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh.

Actuellement, plusieurs navires humanitaires de secours sont à l’arrêt et ne naviguent plus en mer Méditerranée : le navire Prudence (de l’ONG MSF), le navire Iuventa (de l’ONG Jugend Rettet) le navire Golfo Azzurro et l’Astral (de l’ONG Open activa pro arms).


 

Et aussi