Calais sous la neige. Crédit : Auberge des migrants
Calais sous la neige. Crédit : Auberge des migrants

Depuis ce week-end, le froid et la neige ont fait leur apparition dans le nord de la France. La température est descendue à 0 degré à Calais où survivent des centaines de migrants. Les risques d'hypothermie et de mort sont grands.

Orteils gelés, risques d'hypothermie sévère. A Calais, dans le nord de la France, où survivent toujours près de 500 migrants, le froid et la neige ont fait leur apparition ce week-end, compliquant la situation déjà délétère des personnes dormant dans la rue. Sur Twitter, l'association l'Auberge des migrants a directement interpellé le président de la République : "Si les migrants s'endorment cette nuit, ils vont mourir de froid dans leur sommeil".

Pour survivre, la journée, les migrants improvisent des feux pour se réchauffer. Plus que le froid, l'humidité est un fléau. La préfecture du Pas-de-Calais a ouvert un hangar de 200 places pour accueillir les hommes (rue des Huttes), et mis à disposition des containers (sur la route de Saint-Omer) pour les femmes et les enfants. "Beaucoup de migrants n'ont pas rejoint ces abris cette nuit parce qu'ils ont tenté leur chance de passer en Angleterre", ajoute Christian Salomé, le président de l'Auberge des migrants, contacté par InfoMigrants. "A cause du vent et de la tempête, les camions étaient à l'arrêt. Ils y ont vu une opportunité de s'y cacher". 

L'association l'Auberge des migrants réclame aujourd'hui un lieu de distribution de nourriture à l'abri des intempéries. "Manger sous le vent et la neige, ce n'est pas possible...", déplore encore Christian Salomé. 

Cinq départements (Pas-de-Calais, Nord, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes et Alpes-Maritimes) étaient maintenus en vigilance orange jusqu'à mercredi matin, selon un bulletin de Météo-France, en raison de neige, de verglas et de risque d'avalanche.

 

Et aussi