Des enfants jouent au football. Crédits : CreativeCommons
Des enfants jouent au football. Crédits : CreativeCommons

Le gouvernement italien, la fédération italienne de football et une association ont lancé, le 15 janvier, un programme national pour “une intégration harmonieuse” des jeunes migrants via le ballon rond.

Quoi de mieux que le sacrosaint sport national d’Italie pour inculquer les valeurs du pays à ses nouveaux arrivants? Le ministère italien de l'Intérieur a signé, lundi 15 janvier, un accord avec la fédération de football (FIGC) pour "promouvoir la culture du respect" envers les jeunes étrangers.

Des cours, des formations ainsi que des rassemblements de socialisation avec les jeunes italiens seront organisés afin d’intégrer des étrangers mineurs et de jeunes adultes répartis dans des centaines de centres d'accueil à travers le pays, indique le communiqué du ministère.

>> À lire sur InfoMigrants :  Que se passe-t-il pour les migrants qui arrivent en Italie ?

“La pratique du sport contient une valeur intrinsèque de la promotion d'un comportement éthique et de la culture du respect. Elle valorise aussi les différences en surmontant les connotations négatives, en encourageant la compréhension et un respect positif des règles”, déclare le ministère.

“Formation technique, éducation alimentaire et protection sanitaire”

Cet accord est la prolongation de l’initiative Rete!, un projet pilote lancé en 2015 par la FIGC qui organisait déjà des matches entre jeunes italiens et mineurs étrangers. Des événements ayant rencontré un fort succès selon Rome qui souhaite donc généraliser la pratique.

En vertu du texte de l’accord, le ministère sera chargé de lister les structures d’accueil pouvant participer au projet partout dans le pays. De là, l'Association des communes italiennes (Anci) communiquera avec les institutions municipales pour concrétiser l’initiative. Et enfin, la FIGC assurera "la formation technique, l'éducation alimentaire et la protection sanitaire (...) des jeunes" impliqués dans ce programme.

>> À lire sur InfoMigrants :  L’Italie se dote d’une nouvelle loi protégeant les migrants mineurs

 

Et aussi