Pour les réfugiées syriennes au Liban, la vie est dure
Pour les réfugiées syriennes au Liban, la vie est dure

Pour aider les Syriennes réfugiées au Liban à surmonter les défis qui s'imposent à elles, l'organisation "Women Now" a créé des centres de formation. Les femmes peuvent également y bénéficier d'un soutien psychologique.

Depuis bientôt sept ans, le Liban accueille l'une des plus grandes populations de réfugiés syriens au monde.

Parmi eux, 75% de femmes et d'enfants qui viennent, chargés de deuils et de douleur, auxquelles s'ajoutent des conditions de vie misérables dans ce pays aux ressources limitées.

Pour surmonter ces défis, l'association Women Now for Development a créé deux centres où les Syriennes peuvent se retrouver, se former, apprendre, mais aussi se soulager psychologiquement.

Emmanuel Haddad, notre correspondant au Liban s'est rendu dans l'un d'eux, à Majdel Anjar, à deux pas de la frontière avec la Syrie.

Cliquez ci-dessus pour écouter son reportage.



Reportage diffusé pour la première fois le 17.01.2017


 

Et aussi