Capture d'écran YouTube
Capture d'écran YouTube

À travers une chanson "Ne risque pas ta vie" et un clip vidéo mis en ligne le 4 janvier, dix artistes ouest-africains espèrent décourager leurs compatriotes de prendre la dangereuse route de l’exil.

"Hey mon ami, ne risque pas ta vie. L’immigration est bien si elle est légale". C’est avec ces mots que la célèbre chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo entonne le refrain de la chanson "Bul sank sa bakane bi" (Ne risque pas ta vie), mise en ligne sur Youtube le 4 janvier.

En compagnie de neuf autres artistes ouest-africains, celle qui s’est fait connaître en 1998 avec son tube "Pata Pata", livre un véritable plaidoyer contre l’immigration clandestine et s’adresse directement aux jeunes Africains. "Jeunesse, ce que tu ignores c’est que là-bas à l’étranger, ce n’est pas aussi facile que tu ne le crois. Les uns meurent de froid, les autres de faim, pendant que certains vivent en s’entassant", chante par exemple la Sénégalaise Fatou Guéwel.

L’immigration illégale n’est pas le seul thème abordé dans cette chanson. Les artistes ont également voulu inciter les jeunes à s'investir sur leur continent et développer des projets dans leur pays. "Restons en Afrique et soutenons-nous. Ensemble, on peut réaliser beaucoup de choses", scande le Guinéen Ousmane Bangoura du groupe Instinct Killer.

Le titre est interprété en trois langues (français, arabe et wolof) pour toucher le plus grand nombre de personnes. Un pari gagnant, puisqu’en seulement trois semaines, le clip a déjà été vu plus de 9 000 fois.

Cette chanson a été écrite dans le cadre de la campagne "Aware migrants" (migrants conscients), lancée par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en juillet 2016. Financée par l’Italie, "Aware migrants" a pour but de sensibiliser les candidats à l’exil aux risques qu’ils encourent en tentant d'atteindre l'Europe. Fin 2016, c'est la Malienne Rokia Traoré qui avait prêté sa voix pour la campagne de l'OIM, avec un titre intitulé "Be aware".

 

Et aussi