Capture d'écran YouTube
Capture d'écran YouTube

L’ONG Amnesty International a publié une vidéo d’une séance d’hypnose avec cinq volontaires néerlandais et belges. Ces derniers ont "vécu" le voyage d’une Syrienne de son pays natal jusqu'aux Pays-Bas. Objectif : prendre conscience de ce qu’ont enduré les réfugiés.

"Pour la plupart des gens, les difficultés infligées aux réfugiés sur le chemin de l'exil sont difficiles à imaginer. Mais lorsqu'ils ressentent réellement ce que ces réfugiés ont vécu, cela peut créer une compréhension et changer fondamentalement la façon dont nous parlons des migrants", a déclaré Eduard Nazarski, directeur exécutif d'Amnesty International Pays-Bas. 

C’est en partant de ce postulat que l’ONG a décidé d’endormir sous hypnose cinq volontaires- originaires des Pays-Bas et de Belgique. Ces derniers ont "revécu" le voyage d’une Syrienne de son pays natal jusqu'aux Pays-Bas.

L’expérience commence avec l’arrivée des volontaires - hommes et femmes d’âge différents. Jos Claus, hypnotiseur professionnel, les accueille dans un entrepôt vide et sombre. Les participants s’assoient sur une chaise placée au milieu de la salle avant d’être hypnotisés.

Très vite, le professionnel leur raconte la dureté de la guerre et de l’exil : le bruit des coups de feu, le tir d’une rocket, la traversée de la mer… Le résultat est stupéfiant. Les volontaires qui semblaient indifférents au début de l’expérience réagissent avec force. Certains se cachent sous leur chaise ou toussent, d’autres pleurent et paraissent apeurés.

À leur réveil, ces hommes et ces femmes sont bouleversés. "J’ai des frissons dans tout le corps", a confié l'une des participantes.

 

Et aussi