REUTERS/Djordje Kojadinovic | Une petite fille transporte de la nourriture dans le camp pour réfugiés et migrants de Krnjaca, en Serbie, le 16 janvier 2018.
REUTERS/Djordje Kojadinovic | Une petite fille transporte de la nourriture dans le camp pour réfugiés et migrants de Krnjaca, en Serbie, le 16 janvier 2018.

Malgré le cadenas posé sur les frontières européennes depuis bientôt deux ans, la « route des Balkans » est toujours active. Chaque mois, environ 1000 à 1500 réfugiés arrivent en Serbie et presque autant parviennent à continuer leur route vers l’UE. Dans les forêts du nord du pays, ils sont plusieurs centaines à attendre discrètement la bonne opportunité pour passer en Hongrie.


Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi