Des tentes dans le nord de Paris. Crédit : InfoMigrants
Des tentes dans le nord de Paris. Crédit : InfoMigrants

Faute de connaissance du système français, de nombreux réfugiés, fraîchement statutaires, ne savent pas comment trouver un toit en France. InfoMigrants fait le point.

Une fois la demande d’asile acceptée et le statut de protection internationale en poche, vous êtes nombreux à être confrontés à la même question : "où vais-je me loger" ? InfoMigrants vous aide à y voir plus clair.

1 - La Dihal, la plateforme nationale pour le logement des réfugiés

Créé en 2015 par le gouvernement français, la Dihal propose d’aider à reloger les personnes bénéficiaires d’une protection internationale. Environ 1600 logements sont mis à disposition des réfugiés partout en France, en zone urbaine et rurale, hors Île-de-France.

La Dihal travaille avec le GIP-HIS (Groupement d’Intérêt Public Habitat et Interventions Sociales). Les logements du Dihal/GIP-HIS sont issus du parc locatif public et privé. Ils sont répartis sur l’ensemble du territoire (dans 515 communes).

Attention : pour être éligible au dispositif Dihal, vous devez déjà être hébergé dans une structure sociale d’hébergement, comme en Cada (centre pour demandeurs d’asile), en CHU (centre d’hébergement d’urgence), en Atsa (accueil temporaire du service d’asile), dans un hôtel social, dans un foyer… Il n'est pas possible de déposer un dossier de manière indépendante, sans connexion avec un dispositif d’hébergement d’urgence. Vous devez le faire par l’intermédiaire d’un référent social.

Comment ça marche ?

1)     Les référents sociaux de centres d’hébergement (Cada, CHU, Atsa, hôtel…) identifient les volontaires aux logements du Dihal

2)     Ils envoient un formulaire au Dihal avec trois choix de localisation

3)     La plateforme a 5 jours pour étudier la conformité de la proposition (trouver la région, la ville qui répond au secteur d’activité du réfugié, à son projet professionnel…)

4)     Le Dihal propose un logement

Le transport vers le logement est à la charge de l’État.

Le paiement des loyers dépend de la situation de chaque famille (ils peuvent être pris en charge par une association temporairement, ou être entièrement à la charge des réfugiés)

2 - Le logement social (HLM)

Si vos revenus sont modestes, vous pouvez faire une demande de logement social auprès de votre commune. Il existe plusieurs types de d'habitat à loyer modéré (HLM) : PLAI, PLI, PLS… http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/qu-est-ce-qu-un-logement-social

>> Pour faire une demande de logement social, il faut se renseigner ici : https://www.demande-logement-social.gouv.fr/

>> Le formulaire à remplir est celui-ci : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14069.do

En tant que réfugié, vous pouvez bénéficier de l’aide au logement (APL)

3 - Les Centres provisoires d’hébergement (CPH)

Ils accueillent les familles ou les personnes qui ont obtenu le statut de réfugié délivré par l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (Ofpra) ou la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA).

Les CPH sont intégrés au dispositif national d’accueil (DNA) et l’orientation des personnes vers ce dispositif est gérée par l’Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (Ofii).

L’accueil en CPH est limité à 6 mois renouvelables.

4 - Action Logement

Si vous êtes salarié dans une entreprise privée, vous pouvez vous rapprocher de "Action logement", un organisme qui gère un contingent de logements sociaux réservés aux personnes salariées.

>> Pour en savoir plus sur Action Logement : https://www.actionlogement.fr/l-offre-de-logement-social-0

5 - Le logement privé

Pour accéder à un logement privé (appartement, maison), il faut généralement pouvoir justifier d’un emploi à durée indéterminée (CDI), et de revenus souvent équivalents à trois fois le montant d’un loyer (surtout en Île-de-France et dans les grandes villes). Si tel est le cas, vous pouvez vous rapprocher d’une agence immobilière.

6 - L’hébergement citoyen

Dans l’attente d’une réponse d’un logement social, ou le temps de trouver un emploi, vous pouvez recourir pendant quelques mois à l’hébergement citoyen. Certaines organisations, comme l’association Singa, mettent en relation des réfugiés avec des particuliers à Paris, Lille, Montpellier et Lyon. Lancé en juin 2015, le dispositif d’accueil de Singa a été pensé pour faciliter l’insertion des réfugiés en France.

>> Pour les contacter : http://calm.singa.fr/

Le Samu social, à travers son dispositif Elan, et la plateforme Airbnb, mettent également en relation réfugiés et citoyens.

>> Pour en savoir plus sur Elan : https://www.samusocial.paris/action/vous-souhaitez-vous-engager-aupres-des-personnes-refugiees

>> Pour en savoir plus sur l’hébergement citoyen d’AirBnb : https://www.airbnb.fr/welcome/refugees


 

Et aussi