accueil

Le Refuge solidaire de Briançon, une halte sur la route des migrants. Crédit :Julien Benard / Hans Lucas
Le Père Antoine Exelmans. Crédit : Kirchenkreis Jülich
Le Refuge solidaire, à Briançon (Hautes-Alpes), en août 2018. Crédit : InfoMigrants
Pendant que les leaders européens sont divisés, bon nombre d'acteurs politiques locaux sont favorables pour un accueil plus important de réfugiés en Allemagne.
Alex et sa femme Claudia /  Photo: Christophe Gateau / dpa
Environ 1 400 migrants sont détenus dans les deux centres de Marsa (photo) et Hal Safi à Malte (archive octobre 2019). Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
RFI/David Baché | Distribution alimentaire de la Croix-Rouge dans le centre d'accueil du village de Carla-Bayle.
Les réfugiés apprennent le français dans une ancienne chapelle du couvent de Thal-Marmoutier, reconvertie en salle de classe. crédit : InfoMigrants
Beaucoup de femmes ne se sentent pas en sécurité dans les centres d’accueil allemands. Photo: Picture-alliance/dpa/J.K.Hildenbrand
Le centre d’ancrage de Schweinfurt en Bavière | Photo: Picture-alliance
Un Anker Zentrum dans la ville bavaroise d’Ingolstadt | Photo: Picture-alliance/dpa/M. Balk
Ife sur une plage de Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Crédit : DR