camps de migrants refugies

Franck vit dans un logement de fortune à Samos avec sa femme et ses deux filles. Crédit : DR
L'ONG Just Action Samos fait le pont entre migrants et habitants. Crédit : capture d'écran InfoMigrants
"Les migrants ont faim", assure Claire Millot de l'association Salam (image d'archive). Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Shamsullah, 16 ans, vivait dans le camp de Moria avant l'incendie. Maintenant, il est à la rue. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants.
Des femmes ayant dû fuir le camp de Moria n'arrivent pas à retenir leurs larmes. Photo: Mehdi Chebil/InfoMigrants
Une femme porte un masque lors d'une distribution de nourriture organisée sur la route entre Moria et Mytilène, à Lesbos. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants.
Un incendie a ravagé le camp de migrants de Moria sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 9 septembre 2020. Crédit : Reuters
Angela Merkel, le 14 septembre 2020 à Berlin. Crédit : Reuters
Après avoir fui le camp de Moria en flammes, les migrants ont été bloqués sur la route de Mytilène. Des centaines de personnes se sont installées sur le parking d'un magasin Lidl. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Des migrants chassés du camp de Moria, détruit par les flammes, sont logés dans un camp temporaire, sur l'île de Lesbos, en Grèce. Crédit : Reuters.
AP Photo/Panagiotis Balaskas | Une vue aérienne du camp de réfugiés de Moria sur l'île de Lesbos après sa destruction par un incendie.
Dimanche 13 septembre, des centaines de femmes du camp de la route de Mytilène, à Lesbos, ont manifesté contre leur envoi dans un nouveau centre fermé. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants