centre de retention administrative cra

Les préfectures de police de Paris et de Haute-Garonne ont demandé des laissez-passer consulaires aux autorités syriennes. Crédit : picture alliance
La zone de rétention dans le centre de Mayotte. C'est ici que restent les familles avant d'être expulsées. Crédit : Pierre Olivier / RFI
Un Taliban armé surveille des personnes faisant la queue devant une banque de Kaboul, le 4 septembre 2021. Crédit : Reuters
Entrée du CRA de Nice (Alpes-Maritimes). Crédit : capture d'écran/Google Maps
L'entrée du centre de demandeurs d'asile de Vic. Crédit : InfoMigrants
L'entrée du CRA de Paris-Vincennes. Organisé en deux unités (CRA 1, et CRA 2a-2b), sa capacité totale est de 235 places. Crédit : InfoMigrants
Une famille afghane réunie en France après les évacuations de civils afghans de Kaboul, le 27 août 2021. Crédit : Reuters
Les six personnes arrivées dimanche 31 juillet 2022 dans le port de Pointe-des-Galets, à La Réunion, étaient originaires du Sri Lanka. Ce pays en crise est situé à plus de 4 000 km de là. Crédit : capture d'écran d'un reportage de La 1ère.
Les expulsions se déroulent soit par vol en charter, soit, la plupart du temps, à l'aide de vols commerciaux (image d'illustration). Crédit : Picture-alliance
Gérald Darmanin, à Paris, le 4 juillet 2022. Crédit : Reuters
La TIMMY dit observer que de plus en plus d'OQTF sont remises à des jeunes majeurs, arrivés mineurs en France. Image d'illustration. Crédit : Reuters
Le centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, dans le sud-ouest de la France, a une capacité totale de 30 places. Crédit : Capture d'écran/Youtube