coronavirus

Le tribunal de Cergy-Pontoise a pris à l'encontre de Diom une obligation de quitter le territoire français. Crédit : DR
En un an, 12 012 travailleurs étrangers ont été naturalisés, selon un dispositif spécifique en lien avec la pandémie de Covid-19. Crédit : DR
Le centre de Piriac-sur-Mer où certains réfugiés afghans ont été accueillis durant leur quarantaine après l'évacuation d'urgence depuis Kaboul (Image d'illustration). Crédit : Reuters
© Matthias Raynal/RFI | Dans un salon de coiffure à Tunis, les discussions tournent autour du vaccin contre le Covid-19 accessible aux étrangers en Tunisie.
Des immigrés africains font la queue pour recevoir des cartons de secours distribuées par la mairie de Raoued à Tunis, Tunisie, le 22 avril 2020. Crédit : EPA
La cour du centre rétention du Mesnil Amelot, à proximité de l'aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle en mai 2019. Crédit : InfoMigrants
En Ile-de-France, les activités de MSF ont été menées à proximité des distributions alimentaires, dans des foyers de travailleurs et des hébergements d’urgence. Crédit : Agnes Varraine-Leca/MSF
Le centre pour migrants de Caritas se trouve à la frontière entre la partie sud, sous administration européenne, et la République turque de Chypre Nord autoproclamée. Crédit : InfoMigrants
Le 25 mars 2021, le Collectif Réquisitions avait organisé une occupation de la Place de la République, à Paris pour attirer l'attention sur les conditions de vie des migrants. Crédit : Reuters
La Syrienne Hasni Elyasi (en rouge) ne savait pas qu'elle avait le droit de se faire vacciner en Turquie. Crédit : Çiçek Tahaoğlu
Vue de la cour intérieure du CRA du Mesnil-Amelot, près de Paris, en avril 2019. Crédit : InfoMigrants
Un migrant accompagné d'un agent britannique à Douvres, après avoir traversé la Manche. Crédit : Picture alliance