demandeur d asile

Le centre de Manston, surpeuplé pendant plusieurs semaines, pourrait avoir été un lieu de contamination pour les exilés arrivant au Royaume-Uni. Crédit : Capture d'écran / SDS
Alieu Jalloh dans la résidence temporaire gérée par l’association des usagers de la PADA. Crédit : Yoram Melloul / RFI
Une migrante originaire d'Afrique de l'Ouest ayant témoigné de sa mutilation sexuelle auprès d'InfoMigrants. Crédit : DR (Archive)
© AP/Andreas Schaad | Des tentes dressées pour accueillir des demandeurs d'asile, à St. Georgen im Attergau, en Autriche, le 14 novembre 2022.
Des migrants sur l'Ocean Viking, près des côtes de la Sicile, le 6 novembre 2022. Crédits : France 24 / AP
Les conditions de vie des exilés hébergés à Manston avaient été décrites comme "misérables" et choquantes par de nombreux observateurs. Crédit : picture alliance
Chérubin montre le document attestant de sa demande d'asile déposée au bureau d'Alger du HCR. Crédit: Mehdi Chebil
Le centre de Manston, photographié le 31 octobre 2022. Crédit : Picture-alliance
Des migrants sauvés par l'Ocean Viking de SOS Méditerranée, le 6 novembre 2022. Crédits : Reuters
Le col Brenner à la frontière entre l'Autriche et l'Italie. Crédits : Reuters
Un migrant sur le navire humanitaire Océan Viking, le 9 novembre 2022. Crédits : Reuters.
 Le récépissé d'un demandeur d’asile gambien, attestant qu'il a été accepté en Allemagne dans le cadre du mécanisme de répartition européen (image d'illustration). Crédit : DR