droits des femmes

Husna, debout au milieu, avec le groupe des Boxing Sisters du camp de Rwanga dans le Kurdistan irakien | Photo : privée
Les femmes sans-papiers victimes de violences conjugales sont exclues des dispositifs de protection. Crédit : Picture alliance
Début avril, plus de la moitié de la population mondiale se retrouvait confinée | Photo: picture alliance/F. May
La cour du CRA du Mesnil-Amelot, situé en Seine-et-Marne, le 26 avril 2019. Crédit : Maëva Poulet / InfoMigrants / InfoMigrants.
Gul Meena s'est échappée d'un mariage force avant d'être violemment battu par son frère | Photo: Capture d'écran Jim Huylebroek/New York Times
Maria Mapporidou, le 11 juin à Nicosie. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
RFI/Edouard Dropsy | Camp de Mbera, en Mauritanie, le 29 mai 2019.
Des femmes déplacées internes préparent à manger dans le camp de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. Crédit : REUTERS / Afolabi Sotunde.
Les excisions se pratiquent avec des pierres tranchantes, des lames de rasoirs ou de simples couteaux.
Un centre d'information sur les violences domestiques | Photo: Picture-alliance/M.Reichel
Aïcha, demandeuse d'asile ivoirienne à Marseille. Crédit : InfoMigrants / Dana Alboz
Des migrants afghans attendent d'entrer en cours d'anglais à Oinofyta en Grèce. Crédit : Unesco
Webpack App