emploi

REUTERS/Dominic Ebenbichler | Un train transportant des migrants arrive en gare de Freilassing, en Allemgne, le 28 septembre 2015.
Près de 500 000 migrants illégaux se trouveraient actuellement à Londres. Crédit : Pixabay, DR (Archive)
Abdelhaq, un apprenti-apiculteur (gauche) avec un autre élève et leur enseignant, Ibrahim Karout, lui-même réfugié syrien. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
Crédit : Mehdi Chebil (Archive)
Mohamed Lamine et Aboubacar, tous deux retournés de Libye, s'apprêtent à débuter un apprentissage à la ferme Espoir jeunes. Crédit : Julia Dumont
diaspora-entrepreneurship.com | Page d'accueil de Diaspora entrepreneurship. (Image d'illustration)
©REUTERS/Leonhard Foeger | C'est le ministre de l'Intérieur autrichien, Herbert Kickl qui voudrait baisser les salaires des demandeurs d'asile à 1,50 euro de l'heure.
"Des réfugiés talentueux doivent avoir des chances de faire des études", explique le gouvernement allemand | Photo: Picture Alliance / dpa
Mahmoud Ali Abaker, chez lui, à Nantes. Crédit : InfoMigrants
Moussa espère ouvrir le premier restaurant sénégalais d’Athènes | Photo: IRC / Elena Heatherwick
La police a lancé une campagne de recrutement de personnel issu de l'immigration.
Réfugié somalien à Vienne, Gault Ibrahim travaille dans les cuisine de l'hôtel Magdas depuis plusieurs mois. Crédit : Aasim Saleem/InfoMigrants