famille

Burlaye, son épouse Kratoum, et leurs deux enfants Aminata (à gauche) et Maryam photographiés à Assamaka le 11 novembre 2022. Crédit : Mehdi Chebil
Une embarcation de migrants partie de Tunisie arrive sur l'île de Lampedusa. Image d'illustration. Crédit : Ansa
Un bateau de migrants arrive sur l'île italienne de Lampedusa, en octobre 2021. Crédit : Sea Watch
Un rassemblement à Zarzis à l'honneur des disparus en mer, en septembre 2022. Crédit : Maurice Stierl
Des demandeurs d'asile font la queue devant le centre d'accueil du Petit Château à Bruxelles, le 7 décembre 2021. Crédit : Médecins du monde Belgique
Des femmes pleurent leurs fils disparus en mer, à Zarzis, en Tunisie, le 6 septembre 2022. Crédit : Maurice Stierl
Des migrants, en majorité tunisiens, patientent sur le bateau de garde-côtes italiens après avoir été secourus au sud-ouest de l'île italienne de Lampedusa. 6 août 2022. Crédit : AP / Francisco Seco
Des femmes pleurent leurs fils disparus en mer, à Zarzis, en Tunisie, le 6 septembre 2022. Crédit : Maurice Stierl
Maïmouna et sa fille Yaya à l'aéroport de Las Palmas, à Grande Canarie. Crédit : DR
Des enfants dans un centre pour mineurs isolés à Athènes, en Grèce. Crédit : Picture-alliance
Nassara, Mariam et Karidja, ont décidé, avec d'autres familles sans hébergement, d'occuper un campement à Bagnolet, fatiguées "de devoir bouger tout le temps". Crédit : InfoMigrants
Des larmes coulent sur les joues de François Blanchet qui a accueilli Marta Tsurkan pendant quatre mois chez lui à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée. Crédit : RFI