grande synthe

Des migrants dans la Manche, entre Sangatte et Cap Blanc-Nez, le 27 août 2020. Crédit : AFP/Sameer Al-Doumy
Après plusieurs jours de pluie, le camp de Loon-Plage, à Grande-Synthe, n'est plus qu'un vaste terrain de boue. Crédit : InfoMigrants
Quelque 700 personnes vivent dans le campement de Loon-Plage, près de Grande-Synthe, dans des conditions sanitaires désastreuses. Crédit : Médecins du monde.
Un jeune homme remplit une bouteille au robinet installé près d'un campement, en juillet 2019. Ce lieu de vie a, depuis, été évacué. Crédit : InfoMigrants
Entre 300 et 500 personnes vivaient dans le camp de Grande-Synthe démantelé ce mercredi 25 mai. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Des migrants font la queue pour récupérer un petit-déjeuner distribué par une association à Grande-Synthe. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Image d'archives du démantèlement d'un camp de Grande-Synthe. Crédit : Dana Alboz / InfoMigrants
Environ 300 migrants vivent dans le camp de Grande-Synthe. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Au moins 250 personnes vivent dans le campement de Grande-Synthe, près de Dunkerque, en attendant de pouvoir passer au Royaume-Uni. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Un jeune homme dans un camp d'exilés, près de Dunkerque, le 13 janvier 2022. Crédit : Reuters
Des camions font la queue pour rejoindre le tunnel sous la Manche, le 13 mars 2019. Crédits : Reuters
Une fois les abris des exilés détruits, de grands tractopelles ramassent leurs affaires avant de les jeter, à Grande-Synthe, le 13 janvier 2021. Crédit : Capture d'écran / Human Rights Observers