guerre en syrie

Un petit bateau pneumatique transportant des migrants d'Afghanistan est remorqué par un navire de sauvetage de l'ONG Refugee Rescue, près de Skala Sikamias, sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 16 septembre 2019. REUTERS/Giorgos Moutafis
FOCUS
Des manifestants protestent contre la politique menée par Istanbul à l'égard des migrants syriens, le 27 juillet 2019. Crédit : Imago
La justice allemande commence à traquer les anciens dignitaires du régime Assad.
Getty Images/Ivan | Depuis quelques années en Turquie, des dizaines de milliers de réfugiés syriens sont employés à cueillir les noisettes. (photo d'illustration)
Gebran Bassil, le ministre des Affaires étrangères libanais, à Beyrouth, le 4 juin 2018. crédit : Reuters
Image d'illustration du City Plaza Hotel, à Athènes. Cet immeuble, qui héberge des migrants, a aussi été visé par une attaque de militants d'extrême-droite en 2016. Crédit : InfoMigrants
Le restaurant Mezze, à Lisbonne, emploie une quinzaine de réfugiés. Crédit : Maëva Poulet / InfoMigrants.
La famille Al Hadad est arrivée au Portugal en 2017. Crédit : Maëva Poulet / InfoMigrants.
Benedita et Maisaa ont lancé "Amal Soap". Crédit : Maëva Poulet / InfoMigrants.
Mónica Frechaut, responsable de la communication du Conseil portugais pour les réfugiés, devant le nouveau centre d’accueil inauguré en décembre 2018. Crédit : Maëva Poulet / InfoMigrants.