hebergement

Beaucoup de femmes ne se sentent pas en sécurité dans les centres d’accueil allemands. Photo: Picture-alliance/dpa/J.K.Hildenbrand
Le centre d’ancrage de Schweinfurt en Bavière | Photo: Picture-alliance
Karim (au centre, bras levé) a été désigné porte-parole des jeunes pour s'adresser à la préfecture. Crédit : Julia Dumont
Un Anker Zentrum dans la ville bavaroise d’Ingolstadt | Photo: Picture-alliance/dpa/M. Balk
Des migrants évacués de squats à Bordeaux dans le hall de la Bourse du travail. Crédit : Ovale Citoyen
Image d'illustration d'une famille afghane hébergée dans une famille parisienne. Crédit : InfoMigrants (photo d'archives)
Image d'archive de migrants porte de la Chapelle, dans le nord de Paris. Crédit : Mehdi Chebil
Un second CAES sur le modèle de celui-ci va ouvrir boulevard Ney dans le 18e arrondissement de Paris (archive septembre 2018). Crédit : Charlotte Boitiaux / InfoMigrants
Les associations estiment que le "durcissement" des "conditions d'accès à l'hébergement  vise à "décourager la demande d'asile" et les pousse à vivre dans des campements aux "conditions indignes". Crédit : InfoMigrants
Un migrants sous une tente, à porte de la Villette, au printemps 2018. Crédit : InfoMigrants
Une vingtaine de mineurs non accompagnés sont restés dans le centre culturel "Mains d'Œuvres" à Saint-Ouen, dans le nord de Paris, fin mai. Crédit : Agathe Nadimi.
L'immeuble d'Estrémadure squatté par des migrants au Sud de Rennes. Crédit : capture d'écran Google Street view.