hebergement

Un migrant gambien à la rue (photo d'archives). Crédit : InfoMigrants
Environ 300 jeunes vivaient depuis vendredi 2 décembre 2022 dans des tentes devant le Conseil d'Etat. Crédit : InfoMigrants
À son arrivée à Paris, Hayat Ullah a demandé à des passants où il devait se rendre. Tous lui ont indiqué le campement de La Chapelle. Crédit : InfoMigrants
Oumar travaille dans le centre d'appels du 115 pour la Seine-Saint-Denis depuis janvier. Crédit : InfoMigrants
Un membre de la Border Force aide un groupe de migrants à débarquer à Douvres, au sud-est de l'Angleterre (image d'illustration). Crédit : Daniel Leal / AFP
Le centre de Manston, surpeuplé pendant plusieurs semaines, pourrait avoir été un lieu de contamination pour les exilés arrivant au Royaume-Uni. Crédit : Capture d'écran / SDS
Les conditions de vie des exilés hébergés à Manston avaient été décrites comme "misérables" et choquantes par de nombreux observateurs. Crédit : picture alliance
Le centre de Manston, photographié le 31 octobre 2022. Crédit : Picture-alliance
Le col Brenner à la frontière entre l'Autriche et l'Italie. Crédits : Reuters
Faute de places en centre d'hebergement, Prosper dort dans une voiture avec sa femme et ses quatre filles. Image d'illustration. Crédits : Pixabay
Zehrollah est tombé d'un toit avant de quitter l'Afghanistan. Il souffre terriblement du dos et le froid ne fait qu'accentuer ses douleurs. Crédit : InfoMigrants
Les jeunes refusés par le DEMIE (Dispositif d'évaluation des mineurs isolés étrangers) se retrouvent à la rue sans logement ni nourriture. Crédit : RFI/ Olivier Favier