lesbos

Le nouveau camp de Lesbos a ouvert le 12 septembre, une dizaine de jours après la destruction de celui de Moria | Photo: InfoMigrants / M. MacGregor
AP Photo/Kerstin Joensson | Des migrants traversent la frontière germano-autrichienne, en octobre 2015 (illustration).
Des personnes migrantes au port de Lavrio après quitté l'île de Lesbos. Image d'illustration. Crédit : Costas Baltas, Reuters
Le camp de Karatepe, construit pour reloger les migrants après l'incendie de la Moria ©Erika Olavarria / France24
Des personnes migrantes montent dans un bus pour se rendre au port à partir duquel ils quitteront l'île de Lesbos pour la Grèce continentale. Crédit : REUTERS/Elias Marcou
Le nouveau camp de migrants construit sur l'île grecque de Lesbos. Crédit : REUTERS/Yara Nardi
Un enfant dans le nouveau camp temporaire construit sur l'île de Lesbos. Crédit : Reuters
Des migrants dans le nouveau camp de Lesbos, en Grèce, le 21 septembre. Crédit : Reuters
Des réfugiés et des migrants du camp détruit de Moria ont dû s'installer dans un nouveau camp temporaire, sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 16 septembre 2020. Crédit : Reuters
Des milliers de migrants ont commencé à s'installer dans un nouveau camp en remplacement de celui de Moria sur l'île de Lesbos en Grèce. Crédit : Reuters
Pendant que les leaders européens sont divisés, bon nombre d'acteurs politiques locaux sont favorables pour un accueil plus important de réfugiés en Allemagne.
Shamsullah, 16 ans, vivait dans le camp de Moria avant l'incendie. Maintenant, il est à la rue. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants.