marseille

L'entrée du squat St-Just à Marseille. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
L’Ocean Viking au large des côtes maltaises lors de la première mission de sauvetage, en août 2019. Crédit : Ocean Viking / Reuters
Christophe SIMON / AFP | Le navire «Mediterranee» de la compagnie de ferry Corsica Linea aborde le port de Marseille, dans le sud-est de la France, le 20 août 2019.
Malgré les mises à l'abri, une centaine de migrants occupe toujours le squat St-Just, à Marseille. Crédit : InfoMigrants
Le squat Saint-Just, à Marseille. Crédit : InfoMigrants
Un migrant blessé dans les quartiers nord de Marseille. Crédit : photo transmise par Me Victor Gioia
Majda Al-Ibrahim, chef et réfugiée syrienne à Marseille. Crédit : InfoMigrants
Plus d'une centaine de mineurs étrangers isolés vivent dans le squat Saint-Just à Marseille. Crédit : InfoMigrants
Bernard est l'un des huit bénévoles de l'association SOS Voyageurs à la gare Marseille Saint-Charles. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
La gare Saint-Charles est l'un des centres névralgiques du trafic de drogues et de la prostitution. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
La gare Saint-Charles est l'un des centres névralgiques du trafic de drogues et de la prostitution. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
Aïcha, demandeuse d'asile ivoirienne à Marseille. Crédit : InfoMigrants / Dana Alboz