mer Egee

Frontex fait face à des accusations de refoulement illégaux de migrants depuis la Grèce vers la Turquie. Crédit : Picture alliance
Un brassard fronts autour du bras d'un garde-frontières. Crédit : Frontex
Un navire des garde-côtes grecs tourne autour d'une embarcation de migrants en mer Egée et provoque d'énorme vagues qui déstabilise le canot. Crédit : InfoMigrants
La côte de l'île de Lesbos, sur laquelle a été implanté un nouveau camp de migrants, en septembre. Crédit : InfoMigrants
Une embarcation de migrants en mer Égée (illustration). Crédit : Reuters
Frontex est accusé d'avoir participé aux refoulements de migrants en mer Égée. Crédit : Picture alliance
Près du village de Skala Sikamias, ce groupe vient de traverser la mer Egée pour arriver sur l’île de Lesbos, mars 2020 | Photo: REUTERS/Alkis Konstantinidis
Image d'archives du camp de migrants de Samos. Crédit : InfoMigrants
Un gilet de sauvetage dans la mer Egée en 2016. Photo: Picture-alliance/AP Photo/L.Pitarakis
Image d'illustration d'un agent Frontex portant un brassard de l'agence européenne de surveillance des frontières. Crédit : Twitter @Frontex
Un navire des garde-côtes grecs. Crédit : Picture alliance
L'ONG Just Action Samos fait le pont entre migrants et habitants. Crédit : capture d'écran InfoMigrants