mineurs

Shamsullah, 16 ans, vivait dans le camp de Moria avant l'incendie. Maintenant, il est à la rue. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants.
Des familles de migrants dont les enfants sont nés en Italie manifestent en juin 2020. Crédit : ANSA/Alessandro Di Marco
Une trentaine d'appartements de cet immeuble avaient été investis depuis plus d'un an par 160 exilés. Crédit : AG de lutte contre toutes les expulsions
Mohamet, 17 ans, est allé au Cameroun, au Niger, en Algérie et en Libye pour tenter de se construire un avenir. Crédit : DR
Des mineurs non accompagnés s'apprêtent à quitter la Grèce pour des pays européens qui ont accepté de les accueillir. Crédit : Picture-alliance/dpa
Des migrants mineurs non-accompagnés embarquent à l'aéroport d'Athènes, en avril 2020, afin d'être relocalisés dans différents pays européens. | Photo: Reuters / Orestis Panagiotou
Le campement de jeunes migrants avait été installé le 30 juin 2020 près de la place de la République, à Paris, pour interpeller les autorités sur le sort des jeunes qui assurent être mineurs. Il a été évacué le mardi 4 août 2020. Crédit : Nicolas Guyonnet/MSF
Environ 75 jeunes vivent depuis 22 jours sous des tentes en plein coeur de Paris. Crédit : Reuters
Avant de connaitre le succès, Musa Juwara a traversé la dangereuse route de l'exil. Crédit : Reuters
parrainsparmille.org | Campagne d'afichage de l'association Parrains par mille.
Le campement du square Jules Ferry est composé de 75 mineurs isolés étrangers. Crédit : InfoMigrants
Un campement avec 65 migrants disant être mineurs a vu le jour, lundi 29 juin, dans le square Jules-Ferry, dans le 11e arrondissement de Paris. Crédit : Bruno Fert, MSF