moria

Un associatif aide un migrant à ajuster son masque dans le camp de Moria sur l'île de Lesbos en Grèce. Crédit : Team Humanity
Des migrants dans le camp de Moria, à Lesbos. Crédit : Reuters
Une femme et son enfant traversent le camp de Moria sur l’île de Lesbos, en janvier 2020 | Photo: EPA/Dimitris Tosidis
Des migrants déambulent dans le camp de Moria sur l'île de Lesbos en Grèce. Crédit : picture-alliance/dpa
Près de 400 migrants ont été transférés du camp de Moria vers le continent, le 3 mai 2020. Crédit : Reuters
À Moria, les migrants s'inquiètent de la pandémie de coronavirus. Crédit : Getty
Les rixes sont fréquentes dans le camp de Moria. 19.000 migrants y dans des conditions épouvantables alors que  la capacité initiale du camp était de 2.800 personnes. Crédit : REUTERS/Elias Marcou
Elias Marcou/Reuters | Une enfant dans le camp de réfugiés et de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, le 2 avril 2020.
Vue aérienne du camp de Moria le 19 septembre 2018. Crédit : Reuters
REUTERS/Elias Marcou | Des exilés face à la police anti-émeute, à l'extérieur du camp de Kara Tepe, sur l'île de Lesbos, le 3 février 2020.
Des migrants traversent le camp de Moria, sur l'île de Lesbos en Grèce, le 13 décembre 2019. Crédit : Reuters
Parwana a passé plus de trois mois avec sa famille dans le camp de Moria, en Grèce. Elle a raconté son quotidien dans des "lettres au monde" publiées sur internet et bientôt dans un livre. Crédit : Judith Büthe