naufrage

Un bateau de garde-côtes tunisiens dans la mer Méditerranée au large de l'île de Djerba | Photo: Natalia Seliverstova/dpa/picture-alliance
Une embarcation de migrants au large des Canaries, le 20 avril 2022. Crédit : Reuters
Les embarcations clandestines interceptées par la garde maritime tunisienne sont coupées en deux pour empêcher leur réutilisation. Image d'illustration. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Les rescapés ont été secourus au large du Liban par une opération commune de l'armée libanaise et de la force des Nations unies au Liban. Crédit : compte Twitter de l'armée libanaise
Un bateau en provenance du Maroc sur une plage de Grande Canarie, en octobre 2020 (image d'illustration). Crédit : AP
Un bateau des garde-côtes tunisiens lors d'un sauvetage, en août 2022. Image d'illustration. Crédit : FlickrCC
Des embarcations utilisées par des migrants pour traverser la Manche, dans le porte de Douvres, fin avril 2022. Crédit : InfoMigrants
Le navire Sea Eye 4 a été autorisé à débarquer les quelque 60 migrants qui se trouvaient à son bord dans le port de Livourne à 300km au nord de Rome. Crédit : Johannes Gaevert & Leon Salner, Sea-Eye
Une embarcation de fortune au large de l'île de Lesbos. Crédit : Z. Balogh / dpa picture alliance
Le camp de Loon-Plage, près de Dunkerque, le 15 décembre 2022. Crédit : Dana Alboz/InfoMigrants
Des migrants tentent de traverser illégalement la Manche. Image d'illustration. Crédit : Reuters
Un groupe de migrants tente de traverser la Manche en novembre 2021. Crédit : Reuters.