ofpra

Laissé à l'abandon, le collège Maurice Scève a été investi par des migrants, qui espèrent une régularisation de leur situation administrative. Crédit : Capture d'écran Google Maps
Des migrants, Porte de la Villette, à Paris. Crédit : Reuters
Une femme devant un agent de l'Ofpra, au Niger, en 2018. Crédit : Mehdi Chebil.
Des migrants autour d'un feu dans le nord de Paris en janvier 2019. Crédit : InfoMigrants
Photo d'archive d'une chaloupe ayant transporté des migrants sri-lankais jusqu'à La Réunion
L'avocate Aude Rimailho dans la salle d'attente de la CNDA. Crédit : InfoMigrants
Des Soudanais agitent le drapeau national lors d’une manifestation en face du ministère de la Défense à Khartoum, le 21 avril 2019. Crédit : Umit Bektas / Reuters
L'INVITE DU JOUR
RFI/Fabien Leboucq | Les locaux de l'Ofpra à Fontenay-sous-Bois.
Photo d'archive prise lors d'un entretien mené par un agent de l'OFPRA au Niger début 2018, avec un demandeuse d'asile. Crédit : Mehdi Chebil/InfoMigrants.
C'est à bord de ce petit chalutier que les quelques 70 migrants arrivés début février à la Réunion ont fait la route en mer depuis le Sri Lanka. Crédit : capture d'écran Facebook live / LINFO.re
Des migrants mineurs isolés lors d'une distribution de déjeuners des Midis du Mie à Paris. Crédit : InfoMigrants