paris

 Les abeilles améliorent la santé mentale des exilés et les aident à se reconstruire. Crédit : AFP
Dans la nuit de samedi 3 à dimanche 4 septembre, entre 300 et 400 personnes sont entrées dans un bâtiment inoccupé de la ville de Gentilly, dans le Val-de-Marne. Crédit : Médecins du Monde
Des migrants dorment dans un tunnel du nord de Paris, en mars 2022. Crédit : Utopia 56
Plusieurs centaines de personnes, dont des femmes enceintes et des nourrissons, se sont installées début juillet dans un campement à Bagnolet. Les lieux ont été évacués le 18 juillet 2022. Crédit : InfoMigrants
Un atelier de sculpture sur argile à la Halte humanitaire de la Fondation de l'Armée du salut. Crédit : Fondation Armée du salut
Environ 300 personnes vivaient dans le campement de Bagnolet depuis le 9 juillet 2022. Crédit : InfoMigrants
Environ 400 personnes ont investi le centre réservé aux Ukrainiens porte de Versailles, le 17 juillet. Crédit : La Chapelle debout
Golhassan dort chaque soir dans ce campement de fortune installé sur la place de la Bastille, à Paris. Crédit : InfoMigrants
Nassara, Mariam et Karidja, ont décidé, avec d'autres familles sans hébergement, d'occuper un campement à Bagnolet, fatiguées "de devoir bouger tout le temps". Crédit : InfoMigrants
Deux mineurs tchadiens vivant dans les rues de Paris (archives). Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Trois jeunes mineurs en recours sont au bord de la Seine, en proche banlieue de Paris, le 21 juin 2022. Crédit : InfoMigrants
Des femmes et leurs enfants devant la mairie de Paris, samedi 18 juin 2022. Crédit : Utopia 56