refugies

Capture d'écran de la vidéo ci-dessous.
Murat Kula/Presidential Press Office/Handout via REUTERS | Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une réunion de son parti, l'AKP, à Ankara le 10 octobre 2019.
RFI/David Baché | Distribution alimentaire de la Croix-Rouge dans le centre d'accueil du village de Carla-Bayle.
Près de 13 000 migrants et demandeurs d'asile vivent dans le camp de Moria. Crédit : InfoMigrants
©Abdullah DOMA/AFP | Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017.
Une banderole à l'entrée du cimetière d'Assoun rappelle que "qu'aucun Syrien" n'a le droit d'être enterré ici. Crédit : Facebook
FOCUS
Les réfugiés apprennent le français dans une ancienne chapelle du couvent de Thal-Marmoutier, reconvertie en salle de classe. crédit : InfoMigrants
En France, certaines entreprises emploient des réfugiés pour des postes de soudeur ou de mécanicien. Crédit : Reuters
Murat Kula/Presidential Press Office/Handout via REUTERS | Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 5 septembre 2019.
Image d'archives de migrants secourus après le naufrage de leur embarcation. Crédit : Reuters
Le HCR a demandé aux migrants de Tajourah de quitter le centre de l'agence onusienne à Tripoli. Crédit : DR