refugies

Munise, une réfugiée turque en Belgique (gauche), et Elisabeth Doulcet, une Française vivant à Bruxelles, se sont rencontrées via le projet "Voisins Solidaires". Photo : DR
PIUS UTOMI EKPEI / AFP | Enfants camerounais réfugiés dans l'État de Cross River au Nigeria, en février 2018.
©HCR/Corentin Fohlen | Des femmes réfugiées soudanaises se reposent à l’ombre d’un arbre au camp de réfugiés, dans l’est du Tchad. (image d’illustration)
Environ 80 personnes sont hébergées dans le gymnase Maurice Baquet, à Châtillon. Ce nombre varie en fonction du départ de certains migrants. Crédit : InfoMigrants
(Photo : UNHCR/H.Caux) | Les réfugiés soudanais sont massés à l'est du Tchad, à la frontière avec le Darfour.
REUTERS/Denis Balibouse | Filippo Grandi s'est rendu au Niger, en Mauritanie et il est attendu au Burkina Faso (image d'illustration)
Des migrants reçoivent une distribution de nourriture dans le GDF de Tripoli (archives). Crédit : DR
Reuters/Giorgos Moutafis | Des réfugiés traversent le camp de Moria, sur l'île de Lesbos en Grèce, le 13 décembre 2019.
RFI/Laure Broulard | Un jeune réfugié dans le centre de transit de Gashora au Rwanda.
Photo d'archive (2018) de migrants à Agadez, au Niger. Crédit : Mehdi Chebil / InfoMigrants
© Louisa Gouliamaki, AFP | Dans le bus qui les conduit vers un centre d’hébergement, une mère et son enfant regardent le paquebot affrété par le gouvernement grec pour les transporter au Pirée en réponse à l’aggravation de la situation dans les îles grecques de Kos, Lesbos et Chios, en 2015.