sauvetage

Les gardes-côtes espagnols ont secouru, dans la nuit de dimanche à lundi, trois migrants dans le détroit de Gibraltar. Crédit : Salvamento maritimo/Twitter
Une patrouille de gendarmes sur la plage Saint-Gabriel au sud de Boulogne-sur-Mer, le 20 août 2020. Crédit : RFI/Alexis Bédu
Image d'archives de migrants à bord du Louise Michel. Crédit : Picture alliance
Le Sea Watch avait patienté pendant plusieurs jours en mer avant d'être autorisé à débarquer à Pozzallo, le 2 janvier 2021. Crédit : Francesco Ruta/Ansa/imago
Le Geo barents a été autorisé à accoster dans le port sicilien d'Augusta, mardi 28 décembre 2021. Crédit : Eloise Liddy, MSF.
Des exilés attendent à bord du Sea-Eye 4 de se voir attribuer un port sûr, le 21 décembre 2021. Crédit: @UnitedforRescue via Twitter
La province et la commune d'Almeria, en Andalousie, accueille une grande partie des migrants arrivés par la mer depuis l'Algérie. Crédit : FlickrCC
Le Maroc, qui est visible depuis le centre de sauvetage de Tarifa, ne se trouve qu'à 14km des côtes espagnoles. Crédit : InfoMigrants
Le Sea-Eye 4 a secouru 223 migrants au large des côtes libyennes. Crédit : Sea-Eye
Des migrants attendent de débarquer dans le port d'Arguineguin, sur l'île de Grande Canarie, le 17 octobre 2021. Crédit : Reuters
Un canot pneumatique utilisé pour les traversées de la Manche. Crédit : Préfecture de la Manche et de la Mer du Nord
Le Sea-Eye 4 est actuellement au large de la Sicile. Crédit : Sea-Eye