torture

Dans son cabinet de Palerme, le docteur Antonietta Lazarone aide les migrants torturés en Libye à étoffer leur dossier de demande d'asile.
Des migrants dans un centre de détention en Libye. Crédit : DR
Hannes Jung / RFI | Anwar al-Bunni (à droite), avocat syrien et réfugié à Berlin.
Un migrant, le visage émacié, enfermé dans le centre de Zintan. Crédit : DR
Apha Kaba, dans les bureaux de son éditeur Fayard , à Paris, le 6 mars 2019. Crédit : InfoMigrants
Des milliers de migrants sont détenus en Libye. La plupart ont été interceptés en mer par des gardes-côtes après avoir tenté d'embarquer pour l'Europe. Crédit : Reuters
Des migrants dans le centre de détention de Khoms. Crédit : capture d'écran du reportage de Channel4
Les migrants enfermés dans des centres de détention en Libye disent manquer de nourriture et d'eau. De nombreuses personnes sont également malades de la tuberculose. Crédit : Reuters
Photo: Picture-alliance/AP Photo/A.Niedringhaus
Florian Gaertner/Photothek via Getty Images | Des hommes enfermés dans un centre de détention pour migrants illégaux à Tripoli, juin 2017 (photo d'illustration).
Les migrants sont abandonnés dans le désert du Sahara par les autorités algériennes. Crédit : Sylla Ibrahima Sory
Des migrants devant un refuge à Bani Walid, en Libye, le 25 mars 2018. Crédit : Reuters