torture

Des milliers de migrants sont détenus en Libye dans des centres de détention officiels ou des prisons clandestines tenues par des milices. Crédit : Reuters
Des migrants sont retenus par des trafiquants à Bani Walid (photo d'illustration). Crédit : capture d'écran Twitter
Najah Albukai a dessiné l'horreur des prisons syriennes. Crédit : InfoMigrants/France24
Vendredi 5 mars, 70 migrants retenus par des trafiquants à Bani Walid ont été libérés par les militaires libyens. Crédit : capture d'écran Twitter
Images d'archives de migrants retenus dans un centre de détention de Tripoli. Crédit : EPA
Image d'archives de migrants détenus dans une prison libyenne. Crédit : EPA
Un homme secouru à bord de l'Ocean Viking, le 29 juin 2020 | Photo : Flavio Gasperini/ SOS Mediterranee via Twitter
Dans son cabinet de Palerme, le docteur Antonietta Lazarone aide les migrants torturés en Libye à étoffer leur dossier de demande d'asile.
Des migrants dans un centre de détention en Libye. Crédit : DR
Hannes Jung / RFI | Anwar al-Bunni (à droite), avocat syrien et réfugié à Berlin.
Un migrant, le visage émacié, enfermé dans le centre de Zintan. Crédit : DR
Apha Kaba, dans les bureaux de son éditeur Fayard , à Paris, le 6 mars 2019. Crédit : InfoMigrants