unhcr

Plus de 90 migrants ont été évacués de Libye vers l'Italie ce 25 novembre, par un vol humanitaire. Crédit : HCR
Des migrants partant vers le Niger via un vol organisé par l'OIM à l'aéroport de Misrata, en Libye, le 3 novembre 2021. Crédit : Reuters
Des migrants attendent devant le centre du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Tripoli, en Libye, le 10 octobre 2021. Crédit : Reuters
AFP - MAHMUD TURKIA | Des hommes et des femmes devant le siège de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans le quartier Siraj de Tripoli, le 9 octobre 2021.
Des centaines de migrants subsahariens arrêtés dans la commune de Gargaresh, le 1er octobre. Crédit : ministère libyen de l’Intérieur
Des milliers de personnes manifestent devant le centre du HCR, à Tripoli, en Libye. Elles réclament leur évacuation du pays. Crédit : Reuters.
Des exilés attendent devant le centre du HCR, à Tripoli, le 10 octobre 2021. Crédit : Reuters
Alors que les femmes ne représentaient que 8% des Ivoiriens ayant débarqué en 2015, elles représentent 46% du total en 2019. Crédit : Reuters
Une famille de réfugiés soudanais du Darfour à Tripoli en Libye, en juin 2020. Crédit : HCR/Mohamed Alalem
REUTERS/Alkis Konstantinidis | Des réfugiés et des migrants du camp détruit de Moria ont dû s'installer dans un nouveau camp temporaire, sur l'île de Lesbos, Grèce, le 16 septembre 2020. Image d'illustration.
Des réfugiées maliennes rassemblées à un point de distribution d’aide dans le camp de Goudoubo, au Burkina Faso, le 3 février 2020.  Crédit : HCR / Sylvain Cherkaoui