violences

Un migrant durant une manifestation en faveur d'une régularisation des sans papiers, à Naples le 19 mai 2020. Photo: ANSA / Ciro Fusco
Une vidéo amateur tournée en Sicile montre un lieutenant de police invectiver et frapper deux jeunes migrants. Crédit : Capture d'écran MeridioNews
Un migrant montre sa blessure à la jambe causée selon lui par la police croate. Amnesty International a publié d'autres photos de blessures plus graves, que la rédaction d'InfoMigrants a choisi de ne pas diffuser. Crédit : Danish Refugee Council
Un migrant montre sa blessure à la main causée selon lui par la police croate. Amnesty International a publié d'autres photos de blessures plus graves, que la rédaction d'InfoMigrants a choisi de ne pas diffuser. Crédit : Danish Refugee Council
© Boureima Hama, AFP | L'ouest du Niger est le théâtre d'attaques fréquentes de groupes jihadistes.
Image d'archives de migrants après un naufrage au large de la Libye. Crédit : Reuters
Environ 800 Tunisiens sont bloqués à Melilla depuis plusieurs mois. Crédit : FTDES
Les conditions de vie dans le centre de Fylakio sont épouvantables, selon les ONG. Crédit : Reuters
Ce migrant bloqué en Bosnie affirme avoir été marqué à l'aide d'une bombe de peinture par les forces de l'ordre croates. Crédit : DR
Des policiers se tiennent devant un hôtel transformé en refuge pour migrants à Kranidi en Grèce en avril 2020. Crédit : Reuters
AFP PHOTO / THIERRY SALIOU / FILES | Contrôle d'identité effectué par des CRS (illustration).
"La situation pour les migrants en Libye est pire qu'elle ne l'a jamais été". Crédit : Reuters